Hypernuit - il y avait deux soleils -


Les images tombent dans la pénombre. Le reflet de la lumière, les éblouissements, les clignotements par intermittence sont un leitmotiv poétique.

J’essaye de révéler une expérience rétinienne - comme si ce moment du crépuscule et ces fissures dans l’obscurité étaient source d’une hyperacuité visuelle (je réponds au désir de voir) qui permettrait de révéler l’invu. Le monde est regardé comme mystérieux.